Comment faire un projet de naissance ?

Lorsque la grossesse commence, on partage notre corps avec notre bébé, mais pas que… Nous laissons aussi notre corps entre les mains des professionnels de santé. Parfois pour le meilleur et d’autres fois pour le pire. On ne compte plus les anecdotes dans lesquelles les professionnel.les abusent de leurs pouvoirs pour nous angoisser, nous dicter les choses sans forcément nous demander de manière claire notre consentement.  C’est pour cela qu’aujourd’hui décortiquer pour vous l’utilité du projet de naissance.

Dans cet article, je vous propose un guide complet pour écrire son projet de naissance.

projet de naissance à imprimer Pinterest
épingle pour Pinterest

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous guide pas à pas pendant une semaine pour écrire votre projet, remplissez le formulaire ci-dessous : (Sinon continuez votre lecture)

Je vous propose aussi un guide de lecture, les liens sont des liens affiliés. Acheter ces livres par ses liens permet de soutenir mon entreprise Aniparentalité.

écrire son projet de naissance

1. Le projet de naissance

Un plan de naissance, c’est quoi ?

Plan de naissance ou projet de naissance, c’est un document écrit qui relate vos envies et vos craintes au sujet de votre accouchement. Il peut y figurer tous vos souhaits, mais aussi ce que vous refusez de manière catégorique ou encore la demande de votre consentement sur certains actes. Il est écrit de manière claire pour être transmis aux équipes présentes à votre accouchement.

Pourquoi écrire un projet de naissance ?

Comme je le disais au-dessus, les professionnel.les ne connaissent pas vos envies et vos craintes pour ce jour si particulier. Parfois, elles proposent ce qu’elles auraient aimé avoir pour leur accouchement. Ou alors, iels sont dans une routine effrénée et ne se rendent même plus compte de ce qu’iels font.

Il est important de reprendre le pouvoir sur notre propre corps et notre propre accouchement. La naissance de votre enfant signe le début de votre histoire, autant qu’elle commence bien. En faisant un projet de naissance, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que l’accouchement se passe au mieux. Bien évidemment, qu’on ne peut pas tout contrôler, il se passera ce qu’il se passera. Mais avec un projet de naissance, il y a quand même moins de risque et surtout moins de culpabilité, car vous aurez préparé ce moment.

Reprenez le pouvoir sur votre corps et accoucher comme vous le souhaitez grâce à un projet de naissance clair et soigné.

Reprenez le pouvoir de votre accouchement en remplissant le formulaire ci-dessous :

L’histoire de mon plan de naissance en exemple

Pourquoi c’est si important pour moi …

En 2018, je tombe enceinte de mon premier bébé. C’est une grossesse qui a suivi 2 fausses couches. Je me laisse porter comme la plupart des mamans de « premier bébé » appelé par les soignants : les primipares. Comme une primipare digne de ce nom, je ne me pose pas trop de questions, mais une angoisse se révèle : Comment vais-je sortir ce bébé ? Un bébé qui passe dans un minuscule espace ? Comment est-ce possible ? Pourtant je décide de faire l’autruche et de planter ma tête dans le sable. Je préfère éloigner toute notion de l’accouchement et ne pas en parler. Jusqu’au jour J..; Et les jours suivants où j’ai regretté de ne pas y avoir pensé… Je vous raconte ce jour où tout a basculé !

Le jour où j’ai regretté de ne pas avoir pensé avant au projet de naissance…

Quelques jours après mon premier accouchement en mai 2019, je scrolle sur Instagram et je lis un post qui disait : « Quand j’ai vu le premier regard de mon mari sur notre bébé, ça a été ça le meilleur moment de mon accouchement. »

Oui, mais pas pour moi, je suis partie en césarienne en urgence (code vert : urgent, mais on a le temps !)  Pour autant, l’équipe a refusé la présence de mon mari. J’ai donc vu mon mari et mon bébé par le biais de photos prises par le smartphone de l’auxiliaire de puériculture. Sur le moment, je ne me rendais pas compte à quel point ce moment allez me manquer. 

Mais ce n’était pas le pire, mais ça je ne le savais pas encore.

Quand j’ai eu mon premier, je m’étais projeté dans un accouchement physiologique (sans péridurale). Je m’imaginais cet accouchement pour mon deuxième dans un endroit particulièrement : la maison de naissance. Mais cet accouchement par césarienne a totalement anéanti ce rêve. 

Me voilà catégorisé dans la case : Utérus cicatriciel. Bien pire que de ne pas avoir le bac, ou tout autre antécédent. Cette étiquette me colle à la peau pour mon deuxième. 

Et aujourd’hui, avec les connaissances que j’ai, je suis persuadée qu’avec un projet de naissance pour mon premier, tout se serait passé autrement. 

Est-il obligatoire de faire un projet de naissance ?

Il n’est bien sûr pas obligatoire, certaines maternités ou certaines sages-femmes ne vous en parleront même pas. Pour autant, quel que soit votre lieu d’accouchement, c’est un droit. Toutes les futures mamans peuvent faire un projet de naissance. Une fois écrit, vous pouvez en parler aux professionnel.les de santé qui vous suit. Votre sage-femme libérale sera de précieux conseils pour savoir ce qui est possible ou non, et comment le négocier avec l’équipe sur place. Ensuite, il sera indispensable de le communiquer à la maternité pour vous aider à donner naissance au plus près de votre projet de naissance.

Le projet de naissance dans le cursus de préparation à l’accouchement ?

Lors de la préparation à la naissance, il est rare d’entendre parler de projet de naissance. Si on vous en parle, vous avez beaucoup de chances, croyez-moi ! 

C’est très contraignant pour les équipes d’avoir des projets de naissance, ils ne pourront pas se servir de nous comme des marionnettes ! Bon Ok, j’exagère un peu, mais pas tant que ça, malheureusement ! 
Celles et ceux qui adorent les projets de naissance : Les Sage-Femmes ! C’est ce qui amène les paillettes dans leur métier. Leur objectif, c’est d’approcher le plus possible votre projet. Pourtant, souvent elles ne vous en parlent pas. 

Vous suivez donc la préparation classique pour la naissance, on vous explique comment pousser, qu’est-ce qu’une césarienne et rapidement l’allaitement et le biberon et puis… VOILÀ ! Vous êtes prête à accoucher… 

Sauf que dans la « vraie vie », cela ne se passe pas comme ça. Avec ce genre de préparation, vous donnez votre accouchement entre les mains du DESTIN… Mais l’accouchement a un fort impact sur la vie de votre bébé, sur votre corps et votre esprit sur plusieurs années. C’est donc trop important pour laisser le destin décidé. 

Comment écrire son projet de naissance ?

Je vous propose un défi de 7 jours pour écrire ensemble votre projet de naissance. Chaque jour un mail qui vous explique pas à pas comment écrire votre projet de naissance, mais surtout réfléchir à ce que vous voulez mettre dedans. Vous aurez dans cette suite d’email accès à :

  • Mon projet de naissance en exemple, disponible en PDF.
  • Un projet de naissance à cocher qui sert de plan de naissance à imprimer.
  • Des exercices tous les deux jours pour écrire concrètement votre plan de naissance.

Au bout des 7 jours, vous avez un projet de naissance écrit prêt à être donné à la maternité.

Exemple de projet de naissance

Souvent, lorsqu’on vous parle de projet de naissance, vous faites quelque chose qui ressemble à ça :

projet de naissance basique

Alors c’est déjà pas mal je vous l’accorde, mais si vous souhaitez vraiment être lu par les équipes, il va falloir mettre un peu de paillettes dans ce projet. Cela permet de donner envie de lire, mais aussi de faciliter la lecture. On sait que les équipes sont débordées, elles ne peuvent donc pas s’arrêter pour lire 36 pages écrite manuellement qu’il faut déchiffrer. De ce fait, je vous propose un projet de naissance qui ressemble plutôt à ça :

Extrait de mon projet de naissance

Que mettre dans son projet de naissance ?

Une fois, une jolie mise en page choisie alors, il va falloir le remplir.

Que mettre dans son projet de naissance ? C’est la question que beaucoup de mamans se posent. Il est évident qu’on ne souhaite pas une épisiotomie ou encore sortir notre bébé avec des instruments, cela coule de source. Il est important de mettre ce qui nous tient réellement à cœur pour ne pas surcharger avec des choses futiles. Par exemple la question de la péridurale ou de l’allaitement. Retrouvez d’autres idées à mettre dans votre projet en vous inscrivant au Défi : « écrire son projet de naissance en 7 jours ».

projet de naissance template à remplir Pinterest
épingle pour Pinterest

Comment préparer son projet de naissance ?

Que vous ayez envie d’accoucher avec ou sans péridurale, en maison de naissance ou à l’hôpital, ou alors d’allaiter ou non. Chaque décision se prépare en avance, pour connaître les tenants et les aboutissants. Cela vous permet de reprendre le pouvoir sur votre corps et de pouvoir négocier avec l’équipe.

Par exemple, un médecin qui souhaite un déclenchement et qui justifie son choix par un soi-disant risque même si d’autres sages-femmes ne confirment pas ce choix. Malheureusement, nous vivons dans un monde avec lequel l’acte médical est roi, mais n’oublions pas qu’un accouchement est quelque chose de NATUREL, il n’est, par définition, pas une maladie. Cela n’empêche pas de faire confiance aux équipes médicales et de ne pas se mettre en danger. C’est pour cela que de s’informer est essentiel.

Choisir la « bonne » préparation à la naissance.

Choisir d’accoucher avec ou sans péridurale, ou encore de choisir d’impliquer le coparent ou plutôt rester autonome. Certains choix vont totalement bouleverser le choix de la préparation. Il en existe une multitude, certaines peuvent être pris en charge par la sécurité sociale et effectué par une sage-femme, pendant que d’autres sont plutôt externe à ce cursus et donc va plutôt s’ajouter.

Il est important de choisir au minimum une préparation à la naissance faite par une sage-femme, vous avez 7 séances remboursés par la sécurité sociale alors profitez-en. Maintenant vous pouvez rajouter à cette préparation une autre pour renforcer la préparation de votre mental et votre corps.

Les différentes préparations à la naissance (liste non exhaustive) :

  • La préparation classique : proposé généralement en première intention par les sages-femmes et les maternités, elles peuvent être utile si vous n’y connaissais rien mais pour moi, elle ne suffit pas.
  • l’haptonomie : permet de communiquer avec bébé. Elle inclue le coparent. Elle ne soulage pas spécialement les douleurs mais permet de communiquer avec son bébé et de faciliter la naissance grâce à une meilleure compréhension du processus.
  • l‘acupuncture (et acupression) : permet de trouver l’équilibre dans le corps, soulage les différents maux de grossesse et peut favoriser le processus de l’accouchement.
  • la sophrologie : permet d’apprendre des techniques de relaxation et de respiration.
  • l’aquagym prénatale : permet d’assouplir les muscles et les articulations, soulage les douleurs de grossesse et prépare le bassin, s’ajoute à ça des techniques de respiration.
  • le yoga : permet une harmonie entre le corps et l’esprit, soulage les douleurs de grossesse et apprend à mieux gérer ses émotions et ses douleurs.
  • Bonapace : methode de gestion de la douleur en impliquant pleinement le l’accompagnant.
  • l’hypno-naissance : permet de gérer sa douleur par l’hypnose et l’auto-hypnose, inclus fortement l’accompagnant. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’hypno-naissance, c’est une préparation que je peux vous proposer. Contactez-moi pour en savoir plus.
Projet de naissance à télécharger Pinterest
épingle pour Pinterest

Préparer sa naissance par la lecture.

Je vous propose une sélection de livres à lire pour préparer son accouchement.

Préparer son post-partum : une étape indispensable.

Préparer son accouchement, c’est fondamental. Mais on a tendance à croire que l’accouchement est une finalité, il signe la fin de la grossesse mais il signe aussi le début de votre parentalité. Il est important de préparer sa naissance mais je dirais encore plus de préparer l’après, ce qu’on nomme communément comme post-partum. Malheureusement, on ne s’en rend pas compte avant d’y être.

quelques tips pour préparer son post-partum

Et si on racontait le post-partum en commandements :

  1. Des repas en avance, tu prépareras
  2. Un coin cocooning pour rester avec bébé, tu installeras
  3. Un grand rangement en prénatale vaut mieux qu’un bazar en post natale
  4. Des visites bien-être, tu organiseras
  5. De l’aide, tu demanderas.

Pour bien vivre son post-partum, je vous propose plusieurs livres pépites (que j’aurais aimé lire avant d’accoucher).

Conclusion : Faire un plan de naissance, qu’est-ce qu’on y gagne ?

Travailler votre projet de naissance est essentiel pour vivre votre accouchement idéal. Remettre de la douceur et du rêve dans le plus beau jour de votre vie. La naissance d’un enfant est censé être quelque chose de magique et fabuleux. Pour vivre ce moment comme tel, faire un projet de naissance est essentiel. Sinon ce moment risque de tourner au cauchemar… Votre accouchement est le premier pas vers votre maternité. Lorsque celui-ci se fait en douceur alors le lien entre vous et votre bébé est plus facile, votre corps vous remercie. Vous pouvez aborder le post-partum avec calme et délicatesse. Un accouchement choisi réduit les risques de la dépression du post-partum et anticipe les difficultés de lien entre maman et bébé. 

7 jours pour écrire son projet de naissance Pinterest
épingle pour Pinterest

Pour plus d'astuces et de conseils :